Pour une communication efficace et responsable

J'ai oublié mon mot de passe

Je crée mon code d'accès

Liste des entreprises adhérentes

  • Imprimer cette page
  • Recommander cette page

Samedi 18 novembre 2017

S'informer Actualités

AccueilS'informer ActualitésActualitésCommuniqués de l'UDA

Communiqués de l'UDA

Derniers communiqués de l'UDA

Publicité alimentaire et mentions sanitaires

Les annonceurs de l'alimentaire choisissent massivement d'inscrire dans leurs publicités les messages sanitaires prévus par la loi.

Ils marquent ainsi leur soutien à la prévention de l'obésité.

En application de la loi de santé publique du 9 août 2004, et depuis le 1er mars 2007, les annonceurs à l'origine d'une publicité en faveur d'un produit alimentaire (boissons avec ajouts de sucres, de sel ou d'édulcorants de synthèse ou de produits alimentaires manufacturés) ont le choix entre :

 apposer une mention sanitaire dans leur publicité (quatre messages, en alternance)

ou

 verser à l'administration fiscale une contribution de 1,5 % sur les sommes nettes investies dans des messages publicitaires ne comportant pas de mention sanitaire.

L’UDA a analysé - sur la base des données recueillies par TNS Media Intelligence pour le mois d’avril 2007 - les choix opérés par les annonceurs des secteurs «Alimentation» ou «Boissons» dont les communications sont visées par le texte

89 % de leurs investissements en presse, radio et télévision ont été consacrés à des messages qui portaient les mentions sanitaires prévues par la loi

par média, ce chiffre se décompose de la manière suivante :

Presse : 74 %  Radio : 67 %  Télévision : 93 %


NB. L’analyse présentée ici diffère de communications précédentes qui ne rendaient pas compte de la réalité de la situation parce que faites  :

 sur la base de tous les messages émis par les annonceurs des deux secteurs Alimentation et Boissons, y compris ceux hors du champ de la loi (exemple : eaux minérales, fruits et légumes frais, etc.).

 sur la base de tous les messages diffusés en mars 2007, mois d’entrée en application du texte, y compris ceux qui ne pouvaient techniquement pas comporter les mentions (délais techniques en presse, fins de campagnes démarrées avant l’entrée en vigueur de la loi, etc.).

mai 2007

Article(s) disponible(s)

Haut de page

© UDA 2005 – 2015
Mentions légalesVie privée

Site réalisé par Smart Agence
Crédits