Warning: include(typo3.php) [function.include]: failed to open stream: No such file or directory in /home/uda/public_html/index.php on line 66

Warning: include() [function.include]: Failed opening 'typo3.php' for inclusion (include_path='.:/usr/share/php:/usr/share/pear') in /home/uda/public_html/index.php on line 66
Edition 2014> Union des annonceurs

Pour une communication efficace et responsable

J'ai oublié mon mot de passe

Je crée mon code d'accès

Liste des entreprises adhérentes

  • Imprimer cette page
  • Recommander cette page

Lundi 24 septembre 2018

Chiffres et documents

AccueilChiffres et documentsAudiencesACPMOJD Observatoire de la presse

ACPM

Presse & digital : moins d'exemplaires diffusés, plus de visites sur les sites


L'Observatoire de la presse de l'OJD confirme l'érosion continue de la diffusion de la presse, mais aussi l'augmentation des visites sur les sites des titres et surtout sur les applications mobiles (+ 104,5 % en un an).


Le 24e Observatoire de la presse de l'OJD a été une nouvelle occasion de confirmer l'érosion régulière depuis plusieurs années de la diffusion de la presse en France. Ainsi les supports grand public ont-ils diffusé 3 744 millions d'exemplaires en 2013, soit 4,84 % de moins qu'en 2012 et, si toutes les familles apparaissent en baisse, certaines sont plus sévèrement touchées. Dans le même temps, les visites sur les sites de presse continuent leur progression rapide (+ 8,1 % en 2013) et celles sur les applications mobiles explosent (+ 104,5 %).

Comme chaque année, les chiffres de chaque titre dont la diffusion est contrôlée par l'OJD sont disponibles sur www.ojd.com ainsi que toutes les performances en termes de fréquentation de 174 sites internet et 34 sites hybrides (visites, pages vues), 97 applications mobiles et 28 applications tablettes (visites, visiteurs, pages vues), ainsi que 7 000 web radios (sessions d'écoute active, durée).

mai 2014



Les diversifications numériques renforcent les marques de presse


Si la diffusion de la presse baisse, son audience augmente : les journaux circulent plus, ils sont consommés sur tablette ou smartphone et les visites de sites de presse s'envolent.


La 23e édition de l’Observatoire de la presse, organisée par l’OJD et AudiPresse, a été l’occasion, le 21 mars, d’une présentation conjointe des bilans 2012 de la diffusion et de l’audience de la presse française. Si le contexte est très morose du côté de la diffusion, avec une baisse générale de 3,8 % (diffusion payée France), la situation est plus stable du côté de l’audience, qui progresse même légèrement au global de 0,4 %. Plusieurs explications possibles à cet écart de variations entre les deux mesures de la presse très complémentaires mais de nature très différente. La première, c’est que bien sûr, les périmètres de l’OJD, avec 845 titres contrôlés, et d’AudiPresse, avec 276 titres mesurés, sont très différents. La seconde provient de la différence entre un acheteur et un lecteur : en temps de crise, il semble que les taux de circulation de la presse augmentent. Un même exemplaire d’un journal ou d’un magazine tend à être lu par un plus grand nombre de lecteurs alors que son nombre d’acheteurs primaires baisse. L’essentiel de ces écarts trouve cependant plus vraisemblablement son origine dans le fort développement numérique des marques de presse. Elles sont désormais très souvent consommées sur PC, smartphone et tablettes, et leur rayonnement dépasse largement le cadre de leur support papier d’origine. Le contrôle effectué par l’OJD rend d’ailleurs très nettement compte du fort déploiement numérique des marques de presse. Le président de l’OJD, Stéphane Bodier, a d’ailleurs insisté dans son introduction sur cette nouvelle dynamique de la presse. Ainsi par exemple, si la diffusion de la presse magazine dans son ensemble a baissé de 4,4 % en 2012, les visites sur ses sites ont augmenté de près de 20 %. De la même manière, la diffusion de la presse quotidienne nationale s’est repliée de 7,8 % en 2012 quand le nombre de visites sur les sites des éditeurs progressait de 13 %. Les modes de consommation de la presse et de ses contenus ne cessent de se diversifier et de s’enrichir : ainsi, selon l’étude One 2012 (AudiPresse), 42 % des Français lisent au moins une marque de presse en version numérique chaque mois. Il est dès lors fondamental que diffusion et audience rendent pleinement compte de ces évolutions majeures. Les prochains chantiers de part et d’autre - et auxquels participe activement l’UDA - concernent pour la plupart l’amélioration de la qualité de la prise en compte des diffusions et lectures numériques des supports. Ainsi AudiPresse a-t-elle engagé une fusion de ses audiences avec celles de Médiamétrie//NetRatings, dont les résultats pourraient être utilisés en médiaplanning dans quelques mois.
  

L'OJD certifie la diffusion, la distribution et le dénombrement des journaux, périodiques et de tout autre support de publicité. Les résultats de ses contrôles constituent une référence essentielle pour l'élaboration des tarifs de publicité des supports certifiés. Le conseil d’administration de l’association est composé de 3 collèges : éditeurs, agences et annonceurs, ce dernier constitué de 6 membres de l’UDA. http://observatoire.ojd.com

AudiPresse SAS est la société d'études de la presse créée en 2007 par les grandes familles de presse : presses magazine (APPM), quotidienne nationale (SPQN), quotidienne régionale (SPQR), quotidienne urbaine gratuite (APQUG), gratuite d'information (ADPGI) et hebdomadaire régionale (AEPHR). Les annonceurs (UDA) et les agences médias sont coactionnaires d'AudiPresse au travers du CRTM.
www.audipresse.fr


avril 2013



La diffusion de la presse continue de s'éroder


En 2011, les 858 titres contrôlés par l'OJD ont vu leur diffusion payée France baisser de 2,3 % par rapport à 2010, soit 53 millions d'exemplaires perdus en un an.


La 22e édition de l'Observatoire de la presse organisé par l'OJD a été une nouvelle fois l'occasion de constater l'érosion de la diffusion de la presse papier. En 2011, les 858 titres contrôlés par l'OJD ont vu leur diffusion payée France baisser de 2,3 % par rapport à 2010, soit 53 millions d'exemplaires perdus en un an. Dans le même temps, les visites sur les sites internet de presse ont poursuivi leur progression et l'OJD a relevé en 2011 une augmentation de 21 % des visites par rapport à 2010. Face à ce double constat, Denis Olivennes, président de Lagardère Active et grand témoin de cet Observatoire, veut croire à une phase de transformation des offres presse dont les contenus sont générateurs de valeur ajoutée pour les lecteurs et les annonceurs.

Principaux résultats de l'Observatoire de la presse sur observatoire.ojd.com

avril 2012


Presse : une mutation numérique inéluctable


Si pour la presse la diffusion résiste un peu mieux que les recettes publicitaires, c'est plutôt du côté de la consommation en ligne que viennent les notes les plus prometteuses. L'OJD, qui contrôle la diffusion de 898 titres de la presse française, vient de publier son bilan 2009. Avec plus de 4,3 milliards d'exemplaires payés et contrôlés l'an passé en France, la diffusion de la presse dans son ensemble présente un recul de 3,3 % par rapport à 2008 et aucune famille, des magazines aux quotidiens, du grand public au professionnel, n'échappe vraiment à la baisse. Pourtant l'analyse ne peut être complète sans la mettre en regard de la forte progression des visites effectuées sur les sites de presse. Ainsi l'agence médias ZenithOptimedia a-t-elle rappelé que 47 % des Français déclaraient aujourd'hui lire la presse en ligne et que 54 % se disaient même prêts à payer pour cette information (source BCG 2009). Aujourd'hui, la presse a largement entamé son développement numérique mais les modèles économiques restent à établir.

Des initiatives particulièrement intéressantes se développent aux Etats-Unis pour proposer aux internautes des contenus, certes payants, mais assortis de services et de fonctionnalités destinés à fidéliser les abonnés en ligne. Parallèlement, la presse cherche à créer de "nouvelles expériences de lecture", par exemple grâce au lancement de l'iPad que certains titres français ont d'ores et déjà exploré.

Mai 2010


Indice UDA-CRTM

Indicateurs UDA - CGRP TV

Haut de page

© UDA 2005 – 2015
Mentions légalesVie privée

Site réalisé par Smart Agence
Crédits