Pour une communication efficace et responsable

J'ai oublié mon mot de passe

Je crée mon code d'accès

Liste des entreprises adhérentes

  • Imprimer cette page
  • Recommander cette page

Lundi 20 novembre 2017

Chiffres et documents

AccueilChiffres et documentsChiffres clés > Les Français et les objets connectés

Les Français et les objets connectés

Qu’est-ce qu’un objet connecté ?

Trois semaines après les fêtes de Noël et en plein cœur du rendez-vous mondial des start-up de l’internet des objets (CES de Las Vegas), nous n’avons pas encore de chiffres précis sur les tendances d’achats d'objets connectés pour cette fin d’année et le début 2015. Selon une étude menée fin octobre 2014, 15 % des Français avaient l'intention d'en acquérir pendant les fêtes*. Sont-ils tous passés à l’acte ? Seront-ils même plus nombreux, comme l’indiquaient les résultats du Web Observatoire de Médiamétrie**, pour qui 51 % des internautes envisageaient d’en acheter (sans précision de période) ? Sans conteste, le marché des objets connectés relance le marché des études ! Pas moins de quatre études sont en effet sorties en fin d’année sur le sujet. Alors qu’un Français sur deux déclare parfaitement savoir de quoi il s’agit selon l’étude The Links***, ils sont près de 90 % à les connaître selon l’étude de La Poste****. Qui croire ? Derrière cette guerre des chiffres se pose la question de la définition même d’un objet connecté. L’étude The Links décrit une acception très large : parmi les univers cités spontanément par les interviewés, on trouve le multimédia (téléphonie, box, TV..) pour 75 %, la maison (14 %), l’électroménager (23 %), le sport (17 %), la santé (13 %), les vêtements et accessoires (montres, bracelets…) pour 8 %. L’entrepreneur Rafi Haladjian, créateur du premier objet connecté, le lapin Nabastzag (2005), a sans doute raison : le terme même d’objet connecté serait-il devenu obsolète ? Par essence, tout objet est connectable, à chaque consommateur de créer ses besoins. Serait-ce déjà la fin des trackers ? 

* Etude Bestofcontent-Easypanel réalisée fin octobre 2014 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1 000 internautes âgés de 18 ans et plus 
** Etude Web Observatoire de Médiamétrie menée en juillet et septembre 2014 auprès de 3 600 personnes
*** Etude The Links-Easypanel, réalisée en ligne du 4 au 8 décembre 2014 auprès d’un échantillon de 1 006 personnes, représentatif de la population française (Insee)
**** Etude La Poste-OpinionWay, réalisée du 17 au 18 décembre 2014 auprès d’un échantillon national de 1 032 personnes de 18 ans et plus

janvier 2015


Les Français et les objets connectés

La voiture (58 %) et la carte bancaire (47 %) sont les objets connectés les plus populaires, devant les smartwatches (42 %), les lunettes (21 %), le drone (15 %) et les bracelets (10 %).


A l'occasion du MedPi 2014, rendez-vous annuel des acteurs du marché du high-tech, Microsoft France a présenté les résultats d’une étude* menée avec l’Ifop sur les Français et leurs attentes en matière de mobilité et concernant plus spécifiquement les objets connectés. Nos concitoyens témoignent d’une réelle connaissance du sujet (61 % des personnes interrogées comprennent clairement le concept des objets connectés) et d’un véritable enthousiasme, 82 % estimant que les objets connectés sont des objets utiles pouvant faciliter leur vie quotidienne. La voiture (58 %) et la carte bancaire (47 %) demeurent les objets connectés les plus populaires, devant les smartwatches (42 %), les lunettes (21 %), le drone (15 %) et les bracelets (10 %). Il se dégage aussi de cette étude une certaine maturité sur les enjeux et opportunités de cette révolution technologique. Les tablettes et smartphones doivent interagir avec leurs objets connectés (pour 74 %) et proposer des fonctionnalités d’assistant ou de coach personnel (57 %) pour les seconder au quotidien. En revanche, 92 % des Français considèrent que les objets connectés soulèvent des questions sur le respect de la vie privée.

juin 2014


Et aussi...

Haut de page

© UDA 2005 – 2015
Mentions légalesVie privée

Site réalisé par Smart Agence
Crédits