Pour une communication efficace et responsable

J'ai oublié mon mot de passe

Je crée mon code d'accès

Liste des entreprises adhérentes

  • Imprimer cette page
  • Recommander cette page

Lundi 20 novembre 2017

Chiffres et documents

AccueilChiffres et documentsChiffres clés > Fonction marketing

Fonction marketing

Les trois défis des marketeurs : réseaux sociaux, CRM et data


Dans la continuité de l’étude M2020 sur l’évolution des fonctions marketing menée par Millward Brown Vemeer pour le compte de l’UDA, le réseau LinkedIn, en collaboration avec TNS Sofres, a interrogé ses membres marketeurs sur les principales transformations de leur fonction*.


Ainsi, sur l’échelle du changement, près d’un marketeur sur deux (44 %) considère que son métier va (encore) se transformer de manière importante, voire radicale, au cours des prochaines années. Les défis qui se posent à eux sont directement liés au tournant digital. Ainsi, pour une majorité, le principal enjeu consiste à l’avenir en une "meilleure prise en compte du digital, de la mobilité et de ses conséquences dans la relation client et la communication" (63 % de citations), mais aussi dans "le développement de l’intelligence marketing à partir de la data" (57 %) et enfin dans "la connaissance du client et la capacité à adapter l’expérience client en conséquence" (56 %).
Ce processus de transformation est déjà bien initié selon les marketeurs, qui constatent sans équivoque que le digital a bien eu ces dernières années un impact important sur l’expérience client (78 %), la connaissance client (71 %), mais aussi sur le développement des nouveaux produits et services (70 %) ou bien la gestion et l’exploitation de la data/du big data (68 %). Cependant, ce processus de transformation n’est pas complètement abouti pour beaucoup d’entre eux, qui jugent la stratégie digitale de leur entreprise encore floue, seulement 11 % la jugeant tout à fait claire.
En termes de mesure de la performance de leurs actions, 71 % des responsables marketing privilégient "les indicateurs ROI mesurant l’effet des actions marketing et communication sur les transactions business". Mais des défis importants se posent à eux, puisque près d’un marketeur sur deux considère ne pas disposer "d’indicateurs pertinents pour piloter leur marque". Le premier d’entre eux est, à n’en pas douter, la prise en compte de la complémentarité globale entre les messages et la multiplicité des supports de communication que les logiques du digital ont profondément percutés. La mesure de ce fameux "marketing intégré" ?

* Méthodologie : 521 répondants, selon la méthode de recueil online à partir d’un e-mail individuel d’invitation envoyé par LinkedIn à ses membres marketeurs, terrain du 9 au 17 juillet 2015

Novembre 2015


 Etude Marketing 2020 France
     (juin 2015)

Haut de page

© UDA 2005 – 2015
Mentions légalesVie privée

Site réalisé par Smart Agence
Crédits